Déjà Avril pointe le bout de son nez ! Pas beaucoup de billets sur ce blog tout poussiéreux ! Pourtant nous sommes toujours vivants et ne voulons pas fermer car nous avons l'absolue conviction qu'un jour nous aurons de nouveau le temps de nous y remettre.... ! Et puis nous prenons vraiment cet endroit comme le journal de bord de la famille, en dehors du fait que cela vous donne aussi l'occasion de faire un peu les curieux en regardant un peu ce qui s'y passe !

Février fut plus que compliqué dans la famille Brode. Il a fallu jongler avec le décalage de zones scolaires de PG 3, en vacances 15 jours avant nous. Puis ce fut les vacances en Normandie, où PG3 nous rejoignait pour les WE. La neige a été d'une compagnie plus que génante pendant quelques jours. Papa Brode a même été exilé plusieurs nuits sans pouvoir nous rejoindre, bloqué par les congères qui avaient enseveli plusieurs voitures sur la route. 
Notre Carême fut jalonné de ces épreuves que l'on ne choisit pas mais qu'il faut savoir vivre sous le regard aimant du Bon Dieu ! Notre a-dieu à notre ami prêtre, celui qui a baptisé PG5, est l'épreuve qui nous demande le plus de vivre pleinement dans la Foi et l'Espérance. Notre abbé Antoine marque notre famille et nous gardons précieusement sa dernière carte arrivée quelques jours avant son accident où il nous parle avec enthousiasme de la retraite qu'il venait de vivre au Puy. Nos prières vont maintenant vers ses parents, et tous les jeunes qu'il a accompagnés et qui sont dans l'incompréhension.
Mais il y a aussi des joies qui jalonnent la vie !
La joie, partagée par des millions de personnes de par le monde qui a fait vibrer la place St Pierre ! Chez nous ce fut une telle effervescence que PG2 (je vous le fais  court, hein !) s'est retrouvé aux urgences, amené par les pompiers, à cause d'une fourchette enfoncée dans le genou ! Oui, oui ! vous avez bien lu ! De l'arrivée du nouveau Pape tout neuf, l'Habemus papam et tout et tout, pfuit, il n'a rien vu en direct ! Une nuit en observation, une échographie le lendemain nous a appris qu'il n'y avait rien d'alarmant, donc pas d'opération indispensable mais il faut plâtrer !!!! Et là, PB, il pête un cable face à l'interne : on plâtre de la cheville à la cuisse à cause d'un trou de fourchette !???? Je vous passe les détails de la mise au point entre les 2 hommes, celui qui fait son boulot et celui qui comprend pas pourquoi il le fait comme ça ! En bout de course, PG2 est immobilisé 10 jours avec une atelle et antibiotiques 10 jours aussi. Maintenant tou va mieux ! les béquilles sont rangées et le genou réparé !

Nous sommes dans la joie de Pâques et nous nous réjouissons avec l'Eglise !

Nous suivons nos PG dans leurs efforts de travail à l'école. Nous sommes fiers de PG3 qui a l'air d'être un bon petit chanteur enthousiaste et endurant, même si la séparation est toujours bien compliquée à vivre.

Nous prenons la France dans nos prières face aux tourments qu'on lui donne à vivre et sommes à fond engagés dans la Manif Pour Tous. Les PG se rendent compte ainsi qu'il ne suffit pas toujours d'être de calmes citoyens honnêtes et travailleurs. Nous avons également notre part de responsabilité dans la civilisation que l'on souhaite pour nos enfants : un enfant nait d'un père et d'une mère. On ne peut toucher cette vérité de la nature. 

Et dans 15 jours PG3 sera de nouveau en vacances. Le temps passe si vite !