J'ai reçu ce texte par courriel il y a déjà quelques temps, peut-être le connaissez vous déjà. Je ne sais pas qui l'a écrit mais quel talent dans la description. Je vous le livre tel quel :

Est-ce pour fêter l'anniversaire de la mort de Brassens que le "Dré Zaint Bère" Benoit XVI s'est rendu compte que sans le latin la messe nous emcambronnait ? Réactions en chaînes en tout cas chez les évêques de France ...
Craignent-ils de voir disparaître leur bonne vieille liturgie de "l'arbre de vie" et du "papier crépon" ? Mais si souvenez-vous de la communion de petit cousin dans la Nièvre l'an dernier ... une insupportable dame cathé en jupe à carreaux (collection Cyrillus Automne Hiver 54) vous saute dessus parce que vous avez toutes vos dents et une cravate.
"Bonjour voudriez-vous aider le père Patrick pour la Procession de la Joie ? Vous savez c'est tout simple, il faut apporter des intentions de prières écrites sur des fleurs en papier et les accrocher à l'arbre de vie en polystyrène dans le Choeur" ... Inquiet vous levez la tête ... ah oui ... "l'arbre de vie", juste entre "la fontaine d'amour" et "la crèche bio" faite en pelure de concombre ... Forcément vous êtes poli, vous acceptez ... d'autant que vous voyez déjà la même hystérique demander à votre Tati Michèle si elle veut bien chanter le "Bisou du Ciel, Dieu de Merveille" avec la chorale incontinente de la maison de retraite voisine ...
Vous vous retrouvez donc enrôlé et allez vous renseigner sur les détails en sacristie ... personne ... vous interrogez un plombier qui vient sans doute de réparer une fuite à la fontaine d'amour ... Aïe c'est le "Père Patrick" mais bon d'emblée il veut que vous l'appeliez "Pat' " comme tout le monde...
Bref ton copain Pat' t'explique que l'orgue a été remplacé par des maracasses en pots de yahourt, que les chants de messes sont des morceaux de la star'ac dont on a changé les paroles pour faire "spi" ... et que la table de camping sur laquelle tu t'accoudes, c'était l'autel qu'il fallait installer dans le choeur parce que l'ancien maintenant sert pour les compositions en fausses fleurs séchées de madame Laglutte qui se donne beaucoup de mal et tout et tout ...
On continue ? Bon .... Tant bien que mal, la messe se passe ... vous avez du mal à comprendre pourquoi vous vous êtes d'un coup retrouvé à échanger un baiser de paix avec la boulangère en faisant la ronde autour de l'autel; vous ne vous rappelez pas que dans la liturgie y a un moment où on est assis en tailleur dans le choeur en mimant une comptine pour enfant; vous ne comprenez pas pourquoi on vous fait les gros yeux quand vous refusez de répondre au quizz catho qui fait office d'homélie et vous vous êtes même surpris à chercher des yeux madame de Fontenay quand vous deviez lire votre intention de prière "Faites mon Dieu que les guerres cessent car ça fait souffrir beaucoup tout plein"...
Heureusement !!!  Le moment de la quête était bien visible, ça permet au moins de savoir qu'on est à la moitié ... voila une tradition sacrée ! Est-ce donc pour cela que se battent nos évêques ? Invoquant l'exception "cultuelle" !? Certes ils ont leur bilan pour eux, les églises n'ont jamais été aussi pleines, les prêtres aussi nombreux et l'art chrétien aussi beau ! Alors si l'ouverture que propose le pape peut permettre aux prêtres de choisir la liturgie qui leur semble la plus adaptée, si la fin de la ghettoïsation des traditionalistes peut donner le droit de préférer la messe en latin ... alors je donne ma bénédiction et même si cela vexe une douzaine de dames cathés, si cela énerve Pat' quand je l'appelle monsieur l'abbé, si ça doit faire dégager la fontaine d'amour et l'arbre de vie pour laisser reparaître le retable baroque et même si ça met au chômage le centre de réinsertion des gardes-chasses alcooliques qui ne vendront plus de bougies mauves avec écrit "paix" en dix langues et autant de fautes d'orthographes ...

Ite Missa Est ...  que les « sans calottes » s'achètent  un Gaffiot !